Paruline à flancs marron




Compte rendu du Grand 24 Heures du COQ 2013

Du 24 mai 17 h au 25 mai 17 h

Le moins qu’on puisse dire est que cette 17e édition du Grand 24 Heures du COQ fut bien arrosée, avec en prime du vent et du froid. Les observateurs d’oiseaux ne l’ont pas eu facile sur le terrain, croyez-moi. De plus, la feuillaison déjà bien avancée rendait le repérage de certains passereaux un peu plus difficile. C’est pourquoi le total de 190 espèces cumulées par les quelque 25 participants, à peine deux espèces de moins que la moyenne de 192, est un véritable exploit dans les circonstances. Tous ces braves observateurs ont couvert la plupart des secteurs de l’immense territoire du COQ.

Les oiseaux vedettes furent sans contredit les deux espèces de passerins rarissimes qui ont visité des postes d’alimentation de la région de Québec, photos à l’appui en plus! Le premier, un Passerin nonpareil mâle dans toute sa splendeur, a fréquenté une propriété de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud du 18 au 25 mai; le second, un Passerin azuré, a visité sporadiquement une mangeoire du secteur de Neufchatel à Québec.

Quelques personnes seulement ont pu admirer ces petits bijoux ailés puisque les propriétaires ne voulaient pas être envahis de visiteurs. Ces espèces sont bien sûr des ajouts à la liste cumulative des 24 Heures du COQ, mais ce ne sont pas les seuls car deux Labbes à longue queue ont été notés à Rivière-Ouelle par Claude Auchu et Christiane Girard et un Bécasseau à échasses à Montmagny par Pierre Otis, ce qui fait monter la liste cumulative à 261 espèces. Aussi digne d’intérêt, un Pic à ventre roux vu par Line Bolduc chez elle à Saint-Adalbert et qui représente une deuxième mention seulement pour le 24 Heures.

Signalons également l’Eider à tête grise, la Grue du Canada, le Guillemot marmette, le Bécasseau violet, le Labbe parasite et la Mésange bicolore, pour ne nommer que ceux-là. Un surprenant Sizerin flammé traînait toujours à la Forêt Montmorency. Les 24 espèces régulières de parulines de notre territoire furent aussi inscrites. Parmi les grands absents, signalons le Héron vert, la Buse à épaulettes, le Moucherolle à ventre jaune, l’Hirondelle à ailes hérissées, le Grimpereau brun et le Jaseur d’Amérique.

Plusieurs observateurs ont remarqué l’abondance des hirondelles au ras des plans d’eau, des rassemblements sans doute favorisés par le mauvais temps. On a pu aussi noter la belle présence des limicoles (14 espèces) à plusieurs endroits. Pour sa part, la Chouette rayée fut le seul strigidé mentionné.
Un immense merci à tous les participants et à l’an prochain!

Le coordonnateur du 24 heure du COQ,
Gaétan Lord



Retour à l'accueil du Grand 24 Heures du COQ