Paruline à flancs marron




Compte rendu du Grand 24 Heures du COQ 2006

Du 26 mai 17 h au 27 mai 17 h

La dixième édition du Grand 24 h du COQ s’est déroulée les 26 et 27 mai derniers. Le but était de recenser le plus d’espèces possibles entre 17 h vendredi et 17 h samedi. La stratégie était simple : couvrir un maximum d’habitats et un maximum de secteurs répartis sur tout le territoire du COQ.

Quelques téméraires parmi la cinquantaine de participants ont bravé la pluie de vendredi soir mais samedi a été plus agréable, avec un après-midi ensoleillé et chaud. Heureusement, le vent n’a pas été un facteur, contrairement à l’an passé. Un total de 193 espèces furent observées, ce qui se situe dans la moyenne des 10 éditions du 24 h (voir tableau). L’espèce vedette de cette année fut sans nul doute la Paruline polyglotte découverte par Jean Bernier au marais Léon-Provancher le vendredi matin, puis observée une grande partie de la journée de samedi par de nombreux observateurs.

La région de Charlevoix fut également en vedette avec l’observation d’une Mouette de Franklin, de Mouettes pygmées, de Guillemots marmettes et d’un Bécasseau violet. Comme d’habitude, le cap Tourmente ne fut pas en reste et on y a rapporté notamment l’Aigle royal, la Grande Aigrette et le Moucherolle des saules. Et que dire de la Forêt Montmorency et de sa forêt boréale qui, en plus des spécialités de l’endroit, nous réservait quelques surprises. Ainsi, les excursionnistes ont pu se délecter entre autres d’un Pic à dos noir et d’un… Moqueur polyglotte. Enfin, la Petite Nyctale de Beauport était également digne de mention.

Parmi les absents notables, signalons la Bécasse d’Amérique et l’Engoulevent bois-pourri, pourtant deux habitués du 24 h. Il faut dire que la température inclémente de vendredi soir n’a pas favorisé l’écoute nocturne de ces espèces. La Buse pattue et le Troglodyte familier nous ont également fait faux bond. Dans ce dernier cas, deux individus chantaient le lendemain du 24 h à Saint-Joachim!

Mais qu’à cela ne tienne, le tout s’est terminé à L’Oeuforie Resto-bar où un décompte a été effectué devant une bonne bière bien fraîche et bien méritée. Rires et anecdotes ont pimenté les conversations et un bon repas est venu mettre un terme à une journée bien remplie de belles observations. Un gros merci à tous les participants et à l’an prochain.

Le coordonnateur du 24 heure du COQ,
Gaétan Lord



Retour à l'accueil du Grand 24 Heures du COQ